Les soldes faiblissent
D'après une étude du CRIOC il semblerait que les soldes d'hiver aient de moins en moins de succès. Peut-être au profit des soldes sur Internet ?

La tendance au recul a été découverte par le CRIOC l'année passée et semble se répéter cette année. La question centrale est celle du pouvoir d'achat et de son influence directe sur les dépenses en période de soldes. Le CRIOC (Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs) cite une étude menée en profondeur sur les deux dernières période de soldes hivernales. Il ressort de cette étude que moins de 40% des consommateurs ont participé aux soldes en 2008, ce qui représente une baisse d'environ 10% par rapport à l'année précédente. Les groupes sociaux les plus "branchés soldes" sont les femmes âgées de 30 à 39 ans se situant dans les groupes supérieurs.

Les soldes d'été comme d'hiver n'en restent pas moins une période d'intense activité commerçante. La baisse du pouvoir d'achat et la morosité économique poussent en effet les consommateurs à attendre les soldes avant d'ouvrir leur portefeuille. Le pouvoir d'achat a donc un effet double.

Toujours d'après cette étude du CRIOC, les consommateurs sont tiraillés entre l'envie de réaliser la bonne affaire et la peur de l'arnaque. Les secteurs qui montent pendant les sodles sont l'informatique et la hi-fi. Le nombre de "praticants" des soldes faisant appel à un crédit à la consommation a doublé ces deux dernières années.